Schweyk dans la deuxième guerre mondiale
de Beltolt Brecht et de Hanns Eisler – 2006 (Editions l’Arche)
  • Mise en scène de Lionel Armand
  • Direction musicale : Alice Calm et Nicolas Bange
  • Direction technique : Nicolas Combasson et Jonathan Brunet
  • Avec Romain Henry, Anthony Liébault, François Tantot, Nathalie Follezou, Séverine Anglada, Yonnel Perrier, Maxime May, Laurent Mera et Daniel Croze.
Schweyk dans la deuxième guerre mondiale

A Prague, à la fin de l’année 1942, malgré les difficultés liées à l’occupation nazie, l’auberge du Calice tente de survivre et de passer au travers des arrestations, des meurtres et des envois au front. Schweyk, habitué du lieu, marchand de chiens et personnage déclaré idiot par une commission militaire, va, malgré lui, déjouer tous les pièges que lui tendent certains dignitaires nazis.
Huit comédiens-chanteurs servent un texte qui, allié à une musique d’inspiration tchèque réussit à merveille à maintenir le contraste entre le tragique et le burlesque. Les personnages évoluent dans une scénographie particulièrement originale, nous entraînant de l’auberge du Calice vers les steppes glacées de Russie, en passant par les rives du fleuve la Moldau.
Avec le soutien de l’Atrium de Tassin la Demi-lune.

Schweyk dans la deuxième guerre mondiale
Schweyk dans la deuxième guerre mondiale
Schweyk dans la deuxième guerre mondiale
Schweyk dans la deuxième guerre mondiale
Schweyk dans la deuxième guerre mondiale
Schweyk dans la deuxième guerre mondiale