Nathacha Picard
Nathacha Picard

Formée au studio 34 à Paris sous la direction de Philippe Brigaud et en parallèle au Conservatoire du 8ème arrondissement de Paris avec Françoise Kanel, elle pratique également le chant classique et la danse. Elle complète sa formation depuis lors par des stages, abordant des auteurs classiques ou contemporains et les techniques de l'improvisation et du masque.

C'est ainsi qu'elle rencontre Jean-Pierre Vincent, Elisabeth Chailloux, Mahamoud Shahali, Jean-Claude Fall, Laurent Rogero, Gabriel Alvarez, Claudia Camara-Campos, Mario Barzaghi, Cristina Formaggia et Ariane Mnouchkine.

Comédienne, elle collabore régulièrement avec des compagnies telles que : A nous de jouer, Apparemment, Défriche, Persona, Le Pata'Dôme Théâtre, Le Théâtre du Galpon à Genève, l'Univers Théâtre, Varsorio et la Compagnie Les Désaxés Théâtre. Elle jouera notamment dans Andréa del Sarto d'Alfred de Musset, Bal-trap de Xavier Durringer, La Belle Maguelonne de Ludwig Tieck, La Cantatrive Chauve de Eugène Ionesco Le Chandelier de Giordano Bruno, Le Coeur du monde de Hans Urs von Balthasar,  Le Médecin malgré lui de Molière, Mistero Buffo de Dario Fo, Roméo et Juliette de Shakespeare, Vie et mort d'un village de Nathalie Boisvert.

 En 2004 Nathacha Picard crée la compagnie Amphigouri Théâtre afin d'explorer les différentes formes de dialogue avec le public par le biais d'un théâtre de proximité alliant images poétiques et surgissements dans le quotidien. C'est ainsi qu'elle monte en appartement les Méfaits du tabac  et Le Chant du Cygne d'Anton Tchékhov, Un peu de sexe ? Merci, juste pour vous être agréable ! de Franca Rame et Dario Fo et  Éclaircies de Jacques Prévert puis Opéra Trottoir  de Jacques Prévert dans des garages, greniers ou halls théâtre. En parallèle, Nathacha, collabore avec la chorégraphe Virginie Dejeux notamment dans les créations collectives : "Qu’on nourrisse Causette et qu’on n’en parle plus ! et La Bête et la Belle en chantier.  En 2010 et 2011, la compagnie s'immisce dans les lieux publics avec des formes visuelles déambulatoires nommées Trajectoires et développe des espaces de rencontres sur le thème du Droit à l'enfance par le biais "d'attentats poétiques" dans les écoles, collèges et lycées.